Atelier I am what I am ! à Nîmes… Ce qu’il s’est passé !

 

@Jérôme Souillot

C’est invité-e-s par les deux commissaires toulousains de l’exposition « I am what I am ! », Karine Mathieu et William Gourdin, que nous avons fait notre premier atelier Nîmois.

Un grand merci à eux, à l’équipe de la galerie Zo-Anima pour son accueil, et à tous les artistes exposés pour leur inspiration…

La proposition cette fois était de réfléchir à nos identités. « Questionner la « nature humaine » est une responsabilité de chacun pour rejeter l’enfermement de nouvelles prisons identitaires » comme l’énonce le texte de l’exposition.

Comment se présente-t-on dans le monde ? Montre-t-on ce que l’on se sent être réellement ? Préfère-t-on se camoufler, tout ou en partie ? Ou dire « la vérité », du moins SA vérité ?

Lire la suite et découvrir tous les dessins… 

Atelier le 21 février 2017 à Toulouse : I am what I am !

@ Solange Gautier Collages

Genre, préférence sexuelle, métier, hobbies, caractéristiques physiques, traits de caractère, nous sommes toutes et tous conditionné-e-s- puis catalogué-e-s dès notre naissance, en fonction souvent des projections parentales, des comparaisons avec la fratrie, de la machine scolaire, et en vertu du vivre-ensemble.

Ces définitions qui viennent d’autrui puis de soi-même sont renforcées dans la volonté d’appartenir à des communautés humaines, de se sentir reconnu-e. Ainsi, il devient difficile d’assumer adorer danser déchaînée si on est directrice financière d’une grande boîte, envisager de mettre des boucles d’oreille chatoyantes si on a une verge; on se demande si on est bisexuelle dès lors qu’en tant que femme une autre nous attire, ou si devenir vegane va nous rendre ennuyeux-se à table !
Sans nous en rendre compte, on se fige, on devient rigide, et on a tendance à faire de chaque expérience une définition de soi.
Parfois, on n’a pas d’autre choix que de se réinventer, lorsque ce que l’on découvre de nous n’est pas conforme à notre destinée initiale. Parfois, c’est la curiosité qui nous pousse…
Qui sommes-nous derrière la façade? comment nous découvrir dans nos multiples identités? A-t-on besoin de toutes les rendre visibles? peut-on en garder rien qu’à soi, des avatars qui nous permettent de nous échapper?
Je suis ce que je suis, mais ce que je suis est multiple et mouvant !
A travers quelques apports théoriques et surtout des propositions participatives, nous explorerons ensemble cette question dans une volonté de libérer et affirmer nos identités.

Cet atelier a été créé dans le cadre de l’exposition « I am what I am ! » au ZO-Anima de Nîmes, sur invitation des commissaires Karine Mathieu et William Gourdin. 

Informations pratiques :

Le lieu : Lab’Oikos – 32 rue Riquet- 31000 Toulouse
Le : 21 février 2017 de 19H à 21H30
Animé par : Capucine
Tarif : 20 euros
Le + : Apéritif offert

Atelier mixte

Inscriptions Ici

Deuxième atelier Sexualité masculine à Toulouse… Ce qu’il s’est passé !

@DelphinePanique

Je l’avais annoncé après le précédent atelier qui avait eu lieu à Divine for Love, il y en aurait un deuxième, et ce sont à nouveau 15 participant-e-s qui se sont joint-e-s le 24 novembre pour apprendre et échanger.

Cette fois -le message serait-il passé via mon dernier compte-rendu ?- la gente masculine était plus nombreuse que la féminine, et ce fût donc forcément différent… Comme toujours d’ailleurs, l’alchimie n’est jamais la même et c’est ce qui fait la magie particulière de ces moments partagés!

Nous avons investi un nouveau lieu pour le Cabinet de Curiosité Féminine, nouveau lieu d’ailleurs dans le paysage toulousain, le Lab’Oikos. Cet immense espace chaleureux de près de 3000 m2 (je vous rassure, on n’en a utilisé qu’une minuscule partie bien à l’abri !) propose formules de co-working , salles de réunion modulables, ateliers divers et variés, en plein centre-ville dans le quartier Saint-Aubin. Nous y étions bien…

Nous avons de nouveau cité les clichés qui gouvernent la sexualité des hommes, ce qu’ils ont appris depuis tout petits, ce qu’on leur impose, ce qui se fait et ne se fait pas si on veut être « virils », et puis comment ils ont évolué en essayant progressivement de s’en départir.

Lire la suite et découvrir tous les dessins … 

Atelier le 18 février 2017 à Toulouse : le plaisir solitaire

@SolangeGautier

Le plaisir solitaire est  une des bases de la sexualité féminine, et pourtant il y pas mal d’inconnus, de questionnements, de tabous sur ce sujet.

Le plaisir, ce n’est pas inné, ça s’apprend. Il y a plein d’étapes dans la sexualité d’une femme. L’adolescence, les premières fois, le couple, le célibat, la grossesse pour celles qui ont des enfants, la ménopause etc. A chaque période on peut découvrir des choses sur sa sexualité.

Le plaisir, c’est d’abord un rapport au corps. Or ce rapport au corps est souvent absent de notre éducation. – Quand on interroge les femmes, on réalise qu’elles aiment très rarement leur sexe. Alors que c’est un instrument magique. Pas une baguette magique, mais un joli instrument!

Toutes les femmes sont différentes, chacune vit un rapport individuel à son propre corps.

Il n’y a pas UNE sexualité féminine, mais DES sexualités féminines.

Il n’empêche que sans donner de recettes, c’est bien de connaître les bons ingrédients.

Infos pratiques:

Lieu: La Clef des Charmes – 28 rue des Blanchers – 31000 Toulouse
Le : vendredi 17 février de 19h à 21h30
Prix: 20 euros
Atelier réservé aux femmes uniquement
Animé par : Capucine Moreau
Le +  :  Apéritif offert

Inscriptions ici

Atelier le 10 février 2017 à Toulouse : l’érotisme de l’âme

@SolangeGautier

Les symboles qu’utilisent nos rêves pour nous parler d’érotisme peuvent parfois surprendre. Nos rêves nous apprennent sur nous et nous apportent certaines réponses qu’il n’est pas toujours facile à décoder. Ils parlent de nous, mais plus encore ils parlent de l’émotion de l’humanité tout entière, tout en modulant certains codes visuels suivant nos cultures et notre histoire personnelle.

À travers cet atelier, il sera question d’ouvrir la porte pour tenter de dialoguer directement avec notre inconscient et ses symboles. De cette manière nous pourrons constater que toutes les réponses sont en nous et qu’il n’y a plus qu’à Voir, se faire confiance et apprécier notre monde intérieur. À travers la méditation, la relaxation et le conte, nous visiterons ces symboles et nous repartirons avec un élément à travailler chez soi. Ainsi, au cours de notre prochain sommeil, nous disposerons des outils pour pouvoir apprivoiser notre part sauvage !

Prévoir plaid et carnet + stylo.

Informations pratiques :

Le lieu : Ecole de yoga Chotika – 8 rue de l’Orient – 31000 Toulouse
Le : 10 février 2017 de 20H à 23H30
Animé par : AJ Dirtystein et Capucine
Tarif : 40 euros
Le + : tisanes et grignotage offerts

Inscriptions ici

Atelier le 18 janvier 2017 à Nîmes : I am what I am !

@ SolangeGautier

Dans le cadre de l’exposition « I am what I am! » proposée par le Zo Anima, le Cabinet de Curiosité Féminine s’exporte à Nîmes !

Genre, préférence sexuelle, métier, hobbies, caractéristiques physiques, traits de caractère, nous sommes toutes et tous conditionné-e-s- puis catalogué-e-s dès notre naissance, en fonction souvent des projections parentales, des comparaisons avec la fratrie, de la machine scolaire, et en vertu du vivre-ensemble.
Ces définitions qui viennent d’autrui puis de soi-même sont renforcées dans la volonté d’appartenir à des communautés humaines, de se sentir reconnu-e. Ainsi, il devient difficile d’assumer adorer danser déchaînée si on est directrice financière d’une grande boîte, envisager de mettre des boucles d’oreille chatoyantes si on a une verge; on se demande si on est bisexuelle dès lors qu’en tant que femme une autre nous attire, ou si devenir vegane va nous rendre ennuyeux-se à table !
Sans nous en rendre compte, on se fige, on devient rigide, et on a tendance à faire de chaque expérience une définition de soi.
Parfois, on n’a pas d’autre choix que de se réinventer, lorsque ce que l’on découvre de nous n’est pas conforme à notre destinée initiale. Parfois, c’est la curiosité qui nous pousse…
Qui sommes-nous derrière la façade? comment nous découvrir dans nos multiples identités? A-t-on besoin de toutes les rendre visibles? peut-on en garder rien qu’à soi, des avatars qui nous permettent de nous échapper?
Je suis ce que je suis, mais ce que je suis est multiple et mouvant !
A travers quelques apports théoriques et surtout des propositions participatives, nous explorerons ensemble cette question dans une volonté de libérer et affirmer nos identités.

Informations pratiques :

Le lieu : Zo Anima – 18 rue de l’Agau – 30000 Nîmes
Le : 18 janvier 2017 de 18H30 à 21H
Animé par : Capucine Moreau
Tarif : 20 euros
Le + : Apéritif offert

Atelier mixte

Inscriptions ici