Atelier I am what I am! à Toulouse… Ce qu’il s’est passé !

@SavageSlit

Fort-e-s de la bonne expérience Nîmoise où nous avions construit cet atelier pour l’exposition « I am what I am ! » au Zo-Anima (commissaires d’exposition : Karine Mathieu et William Gourdin), nous avons eu envie de le reconduire sur Toulouse.

Bien nous en a pris, nous nous sommes retrouvés au Lab’Oikos, avec 15 participant-e-s et notre dessinatrice Savage Slit, pour réfléchir à ce qui fait notre-nos identité-s, par le biais d’exercices expérimentaux.

Quelle est la part du masque en nous (la « persona » selon Jung, compromis entre ce que l’on est profondément et ce que l’on attend de nous) et la part de notre source authentique? comment nous présentons-nous à l’autre, s’invente-t-on une autre vie lorsque l’on y est invité-e? qu’est-ce que ça change de nous imaginer dans un genre un peu différent de celui que l’on porte au quotidien?

Lire la suite et découvrir tous les dessins… 

A venir/ Atelier le 21 mars 2017 à Toulouse : Couple, plaisir et désir dans le temps

@SolangeGautier

« Le désir est un phénomène naturel chez tous les êtres vivants. Les plaisirs qui en découlent sont parmi les plus intenses auxquels on puisse accéder. Les hindous en étaient déjà conscients alors que l’érotisme était encore tabou dans les sociétés occidentales. C’est l’un des moteurs de la vie, et l’ignorer ou le reléguer au rang d’élément routinier pour ne plus le considérer que comme un moyen de reproduction est plus qu’une tragédie : c’est un déni des forces de la vie. » Passage du Kama Sutra

Le désir et le plaisir représentent l’emblème d’une sexualité humaine accomplie. Mais, nous sommes toutes bien d’accord, la vie de couple n’est pas de tout repos. Entre concessions, stress, travail, enfants… concilier nos vies sans perdre de vue notre désir sexuel, autant dire un vrai casse-tête chinois !

Désir et amour. L’engagement émousse-t-il vraiment le désir ? Sommes-nous vraiment obligés de sombrer dans la monotonie ?

Comment guider son couple sur la quête du plaisir et de l’épanouissement. Comment éveiller ou réveiller la vie érotique du couple. Sans donner de recettes, c’est bien de connaître les bons ingrédients.

Comme toujours dans nos ateliers, les sujets sont sérieux mais abordés avec beaucoup de légèreté, et privilégient les échanges entre participant-e-s dans la bienveillance et la confidentialité.

Informations pratiques :

Le lieu : Divine For Love – 21 Rue Pierre de Fermat – 31600 Muret
Le : 21 mars 2017 de 19H à 21H30
Animé par : Capucine
Tarif : 20 euros
Le + : Apéritif offert

Atelier mixte

Inscriptions ici

A venir/ Atelier le 16 mars 2017 à Toulouse : Parentalité et sexualité

@SolangeGauthier

De l’envie d’enfant à la grossesse, de l’accouchement à la parentalité, la sexualité est souvent bouleversée par l’arrivée d’un(e) enfant et on y est peu préparé-e-s.

Si des changements physiques peuvent être observés, de nouvelles interrogations vont apparaître, des troubles au sein du couple se faire ressentir, c’est peut-être le moment de faire émerger de nouvelles réflexions, de laisser la place à la découverte de nouveaux plaisirs, et de faire connaissance avec un nouveau soi…

Comment vivre une parentalité joyeuse sans renoncer à une sexualité épanouie.

Nous explorerons ensemble cette question à travers quelques apports théoriques et des propositions participatives.

Informations pratiques :

Le lieu : Lab’Oikos – 32 rue Riquet- 31000 Toulouse
Le : 16 mars 2017 de 19H à 21H30
Animé par : Capucine
Tarif : 20 euros
Le + : Apéritif offert

Atelier mixte

Inscription ici

« Les NouveauXxx Chemins du Désir » du 10 février 2017

Les NouveauXxx Chemins du Désir, c’est une émission dans laquelle on parle Cul, Corps, Coeur à Pink City, si possible avec Créativité, Culture, et sans Censure !
Retrouvez Capucine Moreau et ses invité-e-s de chic et de choc le premier vendredi de chaque mois, de 12h à 13h.

Pour la première de 2017, nous avons reçu Savage Slit pour le lancement de sa revue Berlingot – Concentré Erotique Fluide, Mika Rambar, artiste queer performeur et Aj Dirtystein, artiste plasticienne et tarologue.
Nous avons également annoncé les 3 ateliers du mois du Cabinet de Curiosité Féminine : « L’Erotisme de l’âme » le 10, « Le plaisir solitaire » le 17 et « I am what I am! » le 21.

Réécouter l’émission… 

Atelier Erotisme de l’âme, l’inconscient et ses symboles à Toulouse… Ce qu’il s’est passé !

Le dernier atelier du Cabinet de Curiosité Féminine à Toulouse nous a fait voyager dans l’univers de l’inconscient, celui que l’on partage avec l’humanité entière, et celui qui nous fait unique selon nos histoires et nos personnalités.

En ce vendredi soir magique et lumineux, c’est Aj Dirtystein qui nous y a embarqué-e-s. Artiste plasticienne, performeuse, universitaire, réalisatrice de films, maintenant tarologue, c’est la première fois qu’elle s’essayait à l’animation de cet atelier et nous étions ravi-e-s d’être ses cobayes !

Après une partie théorique sur l’inconscient, elle nous a transmis comment et avec quels outils nous pouvons entrer en dialogue avec lui notamment pendant nos rêves. Nous avons étudié ensuite tou-te-s ensemble en interaction les différents symboles qui peuvent être utilisés par notre inconscient et ce qu’ils suggèrent. Comment interpréter si l’on rêve de WC, de glace ou de ciseaux ?! Un rêve explicitement érotique parle-t-il réellement de nos sexualités, ou pas ? Et à l’inverse, comment décoder les messages qui en parlent de façon « cachée » ?

Lire la suite et découvrir tous les dessins de Sophie Bacquié et Nadia Von Foutre… 

Atelier Sexualité féminine, déconstruisons nos croyances limitantes !… Ce qu’il s’est passé !

@MarionPuech

Cette fois, nous avons renoué avec les débuts du Cabinet de Curiosité Féminine avec un atelier dédié aux femmes… pour réfléchir à nos sexualités et aux croyances qui les accompagnent.

Nous nous sommes réunies dans la boutique Divine for Love à Muret, loveshop chaleureux qui nous accueille maintenant tous les deux mois.

La proposition cette fois était de réfléchir chacune, ensemble et séparément, sur les croyances martelées par la société et par nos éducations qui nous habitent encore et nous limitent dans notre vie érotique.

Nous avons parlé de nos lignées de femmes et du discours qui passe de générations en générations… du désir et du plaisir féminins qui restent encore tabous et effrayants… des mots très durs qui traînent dans nos inconscients comme ceux de « salope », « traînée », « pute » ou « cochonne »… des clichés qui ont la vie dure. D’un nouveau discours qui nous demanderait d’être « libérées », de « jouir sans entraves » et qui finalement remet sur nous une norme pressurisante.

Lire la suite et découvrir tous les dessins de Marion Puech…