GRRRR Le Cabinet de Curiosité Féminine de Toulouse fête ses 3 ans !

En septembre 2014 était animé le premier atelier dans la ville rose, par Alexia Bacouël, fondatrice du CCF, et Capucine Moreau, créatrice de l’antenne toulousaine. Une douzaine de femmes, dans les locaux du collectif Bakélite, pour parler de leur… plaisir solitaire.

Depuis, 25 ateliers ont eu lieu, ils sont devenus mixtes pour certains, et même réservés aux hommes pour d’autres ! Orgasmes, énergie sexuelle, sexualité consciente, croyances limitantes, ouvrir son couple à l’inconnu-e-s, écriture érotique….

Plus de 300 participant-e-s nous ont fait confiance et ont créé la richesse de ces moments partagés.

Il nous en reste des traces fabuleuses, croquées depuis le début par les dessinatrices Sophie Bacquié et Nadia von Foutre, rejointes ensuite par d’autres talents.

Aujourd’hui, nous avons envie d’en exhiber les traits et de célébrer avec vous les 3 ans de cette excitante aventure collective !

Au programme…

> EXPO

3 ans d’ateliers dessinés par Sophie Bacquié – Nadia von Foutre – Delphine Panique – Savage Slit – Marion Puech
Du 17 juin au 28 juillet 2017 – de 14h à 18h
Galerie de l’école Prép’Art – 51 rue Bayard – 31000 Toulouse
Entrée libre

> SOIREE FESTIVE

Le 16 juin de 19h à 23h
Ecole Prép’Art – 51 rue Bayard – 31000 Toulouse
Entrée libre

*Vernissage*
*19h30 Live d’Aurore Chevalier *
*20h Mix de SNO *
*Barrrr *
+ surprises

> ATELIER « Le plaisir, ça s’apprend ?! »

Réservé aux 18/25 ans
Le 17 juin de 14h30 à 16h30
Ecole Prép’Art – 51 rue Bayard – 31000 Toulouse
5 euros, sur inscription

> THE/APERO « Presse tes fesses ! »

Amenez culotte, slip, mouchoir, t-shirt blanc (ou très clair-sans bouton) et il repartira imprimé du dessin d’un-e de nos artistes de votre choix !
Le 17 juin de 17h à 19h
Ecole Prép’Art – 51 rue Bayard – 31000 Toulouse
Participation libre

Nos partenaires privilégiés :

prép’artLa Clef des CharmesDivine for Lovele KalinkaPlim.

 Au grand plaisir de vous y retrouver !

L’érotisme, tout un poème !

@Nadia von Foutre
@Nadia von Foutre

Dans mon cher bistrot Toulousain qui me caféine et me bichonne chaque jour, je tourne autour du pot, lis, papillonne, répond aux nombreux mails qui tombent…
Un habitué particulièrement affectionné m’interroge, je fais quoi là précisément, je travaille sur quoi ? Ça les intrigue cette fille sur son mac qui semble oublier le monde entier.
« Ben je fais un article sur l’érotisme…. Je me sens petite face à un tel sujet. Tout a déjà été écrit non ? J’ai envie de m’y frotter néanmoins, parce que dans mon activité, dans mes aspirations, dans ce que je défends, je parle souvent d’érotisme. Mais je veux dire quoi exactement ? ». « Commence par ça ! » Me répond-il. « Il faut toujours commencer de l’endroit où l’on se trouve ». L’ici-et-maintenant… Ma devise du moment. Merci à lui, je me lance !

Salon de l’érotisme

Un week-end fin octobre. Salon de l’érotisme à Toulouse… Forcément, j’y vais, pour voir, pour revoir. Je passe quelques heures dans un hall d’exposition, au milieu de stands d’accessoires coquins, de shows alléchants, de femmes en lingerie sexy – du moins dans les codes admis – qui déambulent dans une lumière blafarde peu valorisante. Érotique, cette ambiance ? Pour moi, pas tellement. Cela me laisse de glace malgré mes efforts. J’observe néanmoins les visiteur-se-s qui se pressent nombreux-ses. Je perçois parfois le frisson dans leurs yeux, l’excitation oui, je l’admets. Donc, pour eux, pour elles aussi ? – ce salon serait bien « érotique », si l’on s’en tenait à un tout premier niveau de définition facile, à savoir ce qui provoque un désir ou une excitation sexuelle ?

Lire la suite… 

Des célébrités du street-art font le mur pour s’aimer…

fred-le-chevalier-vernissage_web

A partir du 17 septembre, les personnages de Fred le Chevalier se mettent à l’abri du regard des passants… Nous pourrons les observer, dansant deux à deux dans la très belle galerie Eko Sato, écrin qui à lui seul vaut le détour.

On les connaît depuis quelques années immenses collés surtout dans les rues de Paris. Ils en ont fait la fierté et un symbole pendant ces temps désenchantés.

Vous les voyez, seuls ou en bande, figés ou animés ? Visages masqués, grands yeux, coeurs rouges. Ils ont l’air d’enfants sérieux ou rieurs, se vêtissent gourous ou cravatés. Ils jouent aux grands. Comme nous.

Lire la suite… 

Les fesses de la crémière

publie le 14.07.2016 dans le cabinet de curiosite feminine

fesses cremière 2

Qui veut le beurre et l’argent du beurre?

J’en rêvais, j’ai eu cette chance, un entretien avec l’énigmatique Audren le Rioual, auteur du blog désormais fameux pour qui réfléchit aux sexualités et au couple, « Les fesses de la crémière ».

Et oui, l’homme affirme qu’on peut tout avoir, le beurre et l’argent du beurre ; du moins, il propose de s’interroger sur la norme monogame exclusive encore prégnante aujourd’hui et sur le mythe du prince/de la princesse charmant/e. Avec intelligence et références, sans prosélytisme, il traverse les courants et les communautés et s’adresse à tout/e-un/e-chacun/e. C’est bien écrit, avec une précision quasi-mathématique (on se demande d’où ça vient mais on n’osera pas demander!), beaucoup d’humour. Et chaque article est illustré…

Bonjour Audren !

Pour commencer, peux-tu nous parler de l’histoire qui a conduit à ce blog? 

Lire la suite…

 

Promenade en sous-bois

publie le 7.07.2016 dans le cabinet de curiosite feminine

herbiersauvage_icon

Chic, je l’attends avec impatience depuis un moment, il arrive enfin, l’herbier sauvage ! « Livre illustré socio-érotique à effeuiller pour assouvir curiosité et plaisir », annonce le dossier de presse. Ces mots vous parlent autant qu’à moi ?! Lisez la suite… 

« Orgasme blanc » , « La Bouche », « Les plans à plusieurs », « Chimio », tels sont quelques titres des nouvelles que l’on peut découvrir dans ce très bel ouvrage, illustré par d’oniriques dessins de Chloé Cruchaudet, doux autant que crus, presque voilés.

Lire la suite…

 

Tentative Tantrique et téméraire

 article publie le 10.06.2016 dans le cabinet de curiosite feminine 

image tantra

Tenter d’écrire sur le tantra… 
On me demande souvent de quoi il s’agit… difficile et ambitieux de répondre précisément. 
Il en est souvent question concernant des stages qui proposent de « découvrir les plaisirs du corps et de l’esprit » ou d’ « approcher l’extase », et qui ont parfois la réputation de simples clubs de rencontre. Il en est question pour atteindre une sexualité plus consciente. Il en est aussi question lorsque l’on parle de certains types de yoga. Et même d’une religion. 
Alors, où est la vérité ? 

Ce qui apparaît en premier lieu dans les moteurs de recherche n’a -presque- rien à voir avec ce que l’on trouve lors de fouilles plus approfondies. Les ouvrages et articles que je lis sont parfois contradictoires.
Je demande alors son aide à Nathalie Belkhiri Valls, avec qui j’avais animé l’atelier « Vers une sexualité consciente » à Toulouse. Elle connaît bien le sujet, pour avoir été assistante dans les stages de Marisa Ortolan et Jacques Lucas, d’Horizon Tantra, réputés dans le milieu.
Le sujet est complexe, je vais m’efforcer d’en apporter un éclaircissement simple en me gardant d’être simpliste…

Lire la suite…

 

Bienvenue aux cafés polys !

article publie le 11.03.2016 sur le cabinet de curiosite feminine

polyamour

C’est dans l’air du temps, on entend parler dans les médias de la tribu des « polyamoureux », ils semblent avoir leur langage, leurs codes, leurs espaces … Mais qui sont-ils précisément ? Que disent-ils de notre société ? Peut-on les rejoindre ?
Pour en savoir plus, nous avons rencontré Scott Buckley, initiateur du mouvement toulousain.

Bonjour Scott, qui es-tu ? Qu’est-ce qui t’as amené à t’investir sur le sujet du polyamour ?
Je crois qu’à un moment, j’ai commencé à considérer l’amour exclusif comme une impasse, du moins pour moi, je ne m’y retrouvais plus. Je trouvais que ça manquait d’honnêteté parce que si j’avais des désirs pour quelqu’un d’autre, même juste l’envie de tendresse, je savais que dans un couple classique ce serait interdit, c’est souvent vite compliqué.

Lire la suite…