Un FIFIGROT 2015 encore teinté de rose

article publie le 9.09.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

Affiche-FIFIGROT2-720x340-720x340

Chic, de nouveau du Q au Groland !  

Nous lavions annoncé à la rentrée dernière, on recommence cette année, bienvenue au FIFIGROT, Festival International du Film Grolandais de Toulouse. 

Vite, j’ai peu de temps, mais je pense que les curieu/se/x/s de la Ville Rose ont besoin de cette info.

Alors pas de préliminaires, je fonce direct sur le Cul, oups, et merci aux scénaristes, je me ré-jouis !

Ben oui, ils nous ont programmé plusieurs rencards pour nous déniaiser :

Le Ciné-bistrot/ Q : vous pourrez mater des courts métrages en buvant des coups au Txus (bar célèbre du quartier Arnaud Bernard), le mardi 15 septembre;

Les Annales du cul : projection de 3 films et docus XXXXXX, le vendredi 18 et le samedi 19 septembre.

Comme c’est en présence des réalisateurs s’il vous plaît, là y’aura peut-être davantage de prolongations que dans cet article…

Ben voilà, je conclus donc déjà, 3 minutes je suis dans les temps, il me reste plus qu’à vous souhaiter de savourer l’été indien Toulousain !

Toulouse, capitale érotique du Groland

Article publie le 12.09.2014 dans le cabinet de curiosite feminine

@AJ Dirtystein
@AJ Dirtystein

Du 15 au 21 septembre débarque à Toulouse, pour la troisième année, le FIFIGROT, Festival International du Film Grolandais de Toulouse.
Pendant une semaine, on le sait maintenant, la ville démocratise, la ville rigole, la ville respire, en découvrant de multiples courts et moyens métrages qu’on ne verra nulle part ailleurs, des spectacles, des concerts… et ce dans tous les recoins (et oui comme toujours nos Bar-Bars et autres établissements toulousains jouent le jeu !).

Et cette année, merci Fifigrot, une rétrospective qui va enfin dévoiler du cul sur nos écrans, et même, on le chuchote dans les rues des Carmes, dans notre bar à vodka préféré !

L’ « Hymne à la révolution sexuelle » va-t-elle enflammer Toulouse ??

Pour le savoir, allez donc voir ces curiosités : des pornos de 1975 à aujourd’hui, un ciné-concert, et même une soirée Queer à l’Utopia, où les travaux de notre performeuse toulousaine préférée, et néanmoins docteur, Aj Dirtystein, seront mis à l’honneur.

Et que se passe-t-il aussi la même semaine dans la Ville Rose ? Ben le premier atelier du Cabinet de Curiosité Féminine sur le plaisir solitaire ! Nous aussi on fait la révolution…