Des célébrités du street-art font le mur pour s’aimer…

fred-le-chevalier-vernissage_web

A partir du 17 septembre, les personnages de Fred le Chevalier se mettent à l’abri du regard des passants… Nous pourrons les observer, dansant deux à deux dans la très belle galerie Eko Sato, écrin qui à lui seul vaut le détour.

On les connaît depuis quelques années immenses collés surtout dans les rues de Paris. Ils en ont fait la fierté et un symbole pendant ces temps désenchantés.

Vous les voyez, seuls ou en bande, figés ou animés ? Visages masqués, grands yeux, coeurs rouges. Ils ont l’air d’enfants sérieux ou rieurs, se vêtissent gourous ou cravatés. Ils jouent aux grands. Comme nous.

Lire la suite… 

La salope éthique

article publie le 8.12.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

la salope éthique

 

Mesdames, Messieurs, devenez de bonnes salopes !

C’est pleine de curiosité et d’excitation que je reçois puis entrouvre ma nouvelle acquisition. Un bouquin de plus pour faire grimper les piles qui jonchent le sol de mon appartement !
Le titre m’appelle et m’interpelle : quoi, il existe dans ce monde des femmes qui s’auto-proclament « salopes » avec fierté ? mais ce sont des révolutionnaires !
Elles y accolent le terme « éthique », apanage des gauchos coolos ? mais elles vont être bannies ! Pourvu qu’elles ne soient pas blondes, elles seraient totalement foutues !
Et non, en lisant le sous-titre, je suis rassurée : les deux auteures nous affirment être sereines et pouvoir même nous accompagner sur ce chemin de liberté …
Mais de quelle planète viennent-elles ?
A ce stade de lecture, je me sens déjà reconnaissante envers ces martiennes américaines, le reste s’annonce bien !

Lire la suite… 

SPASME, une revue à dé-couvrir

article publie le 20.10.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

spasme

SPASME, une revue à dé-couvrir

SPASME n.m. : « Contraction pathologique des muscles et spécialement des muscles lisses. (Les spasmes les plus fréquents sont ceux qui siègent dans les organes creux et les sphincters : tube digestif, voies urinaires et appareil respiratoire.) » (Définition Dictionnaire Larousse).

SPASME n.m.: « Le spasme se saisit de nous quand la jouissance, toutes voiles gonflées, culmine à son point de rupture; les muscles durcis par le sang, l’incandescence des nerfs soufflant jusqu’aux tempes, ouvrant une déchirure sans trace. » (Définition Revue SPASME)

SPASME n.m. : « nom d’une revue, format Fanzine, dont le numéro 0, rouge, est paru cet été. Bel objet, simple, composé de textes et d’illustrations que l’on peut qualifier d’érotiques. A sa lecture, nous sommes charmés, amusés, excités. Notre imaginaire s’étend et s’évade. Des frissons peuvent même surgir très inopinément. » (Définition toute personnelle)

 

Lire la suite… 

EroSphère, un festival -presque- comme les autres

article publie le 15.09.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

c43e98_a211d6df92e843d3990d5bbd7e5b344b.png_srz_p_2003_560_75_22_0.50_1.20_0.00_png_srz

Après Explicit à Montpellier, Capucine vous raconte son expérience d’EroSphère, le festival des créativités érotiques

Pour la deuxième année consécutive, et dans la mouvance d’autres villes du monde « libre », Erosticratie a organisé à Paris en fin d’été le festival EroSphère, festival des créativités érotiques.
« EroSphère, c’est la rencontre de l’Eros -l’amour, la créativité, la sexualité– et de la Sphère -l’harmonie, la légèreté, l’immersion. EroSphère rassemble, quels que soient le sexe, le genre, l’identité ou l’orientation, avec et au-delà des communautés existantes »

Le credo des Erosticrates : « Faire exister Eros dans la Cité ».
Ou comment intégrer une réflexion sur l’érotisme dans la sphère publique. Permettre à tout un chacun de se connecter à ses désirs. Amoindrir la culpabilité. Désacraliser -ou re-sacraliser ?- le sexe. En faire un jeu. Une source d’inspiration. Un élan de créativité. Un espace de communication privilégiée. Une voie de transcendance.
Puissant enjeu politique non ?

Continuer la lecture de « EroSphère, un festival -presque- comme les autres »

Un FIFIGROT 2015 encore teinté de rose

article publie le 9.09.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

Affiche-FIFIGROT2-720x340-720x340

Chic, de nouveau du Q au Groland !  

Nous lavions annoncé à la rentrée dernière, on recommence cette année, bienvenue au FIFIGROT, Festival International du Film Grolandais de Toulouse. 

Vite, j’ai peu de temps, mais je pense que les curieu/se/x/s de la Ville Rose ont besoin de cette info.

Alors pas de préliminaires, je fonce direct sur le Cul, oups, et merci aux scénaristes, je me ré-jouis !

Ben oui, ils nous ont programmé plusieurs rencards pour nous déniaiser :

Le Ciné-bistrot/ Q : vous pourrez mater des courts métrages en buvant des coups au Txus (bar célèbre du quartier Arnaud Bernard), le mardi 15 septembre;

Les Annales du cul : projection de 3 films et docus XXXXXX, le vendredi 18 et le samedi 19 septembre.

Comme c’est en présence des réalisateurs s’il vous plaît, là y’aura peut-être davantage de prolongations que dans cet article…

Ben voilà, je conclus donc déjà, 3 minutes je suis dans les temps, il me reste plus qu’à vous souhaiter de savourer l’été indien Toulousain !

Explicit, un festival d’expression pour tou/te/s les curieux/ses

article publie le 29.05.2015 sur le cabinet de curiosite feminine

INSTALLATION : HUMPING PACT / DIEGO AGULLÓ, DMITRY PARANYUSHKIN
INSTALLATION : HUMPING PACT / DIEGO AGULLÓ, DMITRY PARANYUSHKIN

Comme promis la semaine dernière, Capucine vous raconte son expérience du festival Explicit, « festival d’expressions plurielles du sexuel »

C’est la Compagnie A contre Poil du Sens qui a organisé ce premier rendez-vous de trois jours, accueillie par le Centre National Dramatique de Montpellier « Humain trop Humain ».

Un lieu un peu à l’écart de la ville, entouré de verdure, beau, chaleureux, spacieux. Idéal.

Montée des marches vendredi 18h

Lire la suite…